About Us

Our work strives to enhance our sense of surroundings, identity and relationship to others and the physical spaces we inhabit, whether feral or human-made.

Selected Awards
  • 2004 — Aga Khan Award for Architecture
  • 2009 — Mies van der Rohe Award
  • 2013 — AIA/ALA Library Building Award
  • 2015 — Best Interior, Designers Saturday
  • 2016 — AIA New York Honor Award

LC Paper

Les origines de LC Paper datent de l’année 1881, où Jean Grelon, fils de papetiers français, s’était associé avec le commerçant Sebastian Rosal pour construire l’usine à papier La Confianza sur la rive du Fluvià, à côté d’un ancien moulin à papier artisanal.

La construction de cette usine à papier continu était le fruit de la modernisation des moulins à papier qui, de tout temps, avaient exercé leur activité sur l’axe Olot-Gérone. Cette transformation devenait ainsi le symbole le plus important de la révolution industrielle des communes de Gérone.

En 1960, l’usine passe aux mains de la société Emilia Vila, S.A., fabricants de papier de Sarrià de Ter et, en 1968, la société papetière La Confianza est constituée. Rebaptisée aujourd’hui LC Paper, l’usine est connue de toutes parts pour être pionnière dans le développement de technologie pour la fabrication de papier durable. Depuis l’été 2017, elle se consacre à la fabrication de produits en papier tissue à émission 0 de CO2 , grâce à la mise en marche d’une usine de biomasse pour la production d’énergie électrique verte.

LC Paper, une usine moderne

Les origines de LC Paper remontent à 1881, année au cours de laquelle Jean Grelon, fils de papetiers français, s’associe avec le commerçant Sebastian Rosal pour construire l’usine à papier La Confianza sur la rive du Fluvià, à côté d’un ancien moulin à papier artisanal.

Grelon et Rosal fabriquent du papier jusqu’en 1910, année à partir de laquelle l’usine change de main à plusieurs reprises : en 1917, Adrià Drou la loue, jusqu’en 1926, où il s’installe dans l’usine Flores de Sarrià de Ter. Josep Escatllar, fabricant de Banyoles, prend alors la relève jusqu’en 1959, date à laquelle il construit sa propre papeterie à Besalú, l’usine à papier de Can Surós.

Un an plus tard, en 1960, l’usine passe aux mains de la société Emilia Vila, S.A., fabricants de papier de Sarrià de Ter ; en 1968, ceux-ci constituent la Sociedad Papelera La Confianza, devenue aujourd’hui LC Paper.

Bien que la production initiale de l’ancienne usine La Confianza, à la fin du XIXe siècle, soit principalement consacrée à la fabrication de papier strass, à raison de 1 000 kg de papier produit par jour, aujourd’hui, le groupe LC fabrique plus particulièrement du papier tissu destiné à des produits hygiéniques et du papier kraft pour sacs, emballages et serviettes de table, et sa production annuelle dépasse les 50 000 tonnes.  

 

La durabilité comme enjeu majeur

Depuis ses débuts, l’entreprise n’a cessé d’évoluer et de se moderniser pour s’adapter aux temps nouveaux, aussi bien concernant les produits qu’elle fabrique qu’en matière de technologie et de consommation énergétique. Mais ce qui caractérise réellement la philosophie de l’entreprise, c’est son pari sur la durabilité dans tout le processus de production, une philosophie inspirée de Joan Vila et de l’équipe qui, en 1981, prend la deuxième relève générationnelle de l’affaire.

LC Paper est devenue une référence mondiale dans la fabrication de papier durable, autrement dit qui consomme moins d’énergie, d’eau et de cellulose, mais aussi parce que sa mission vise à atteindre l’autoconsommation énergétique.

La course à la durabilité commence par l’installation d’une usine de traitement de papier récupéré par dispersion en 1973. En 1989, la construction de la station d’épuration des eaux prévoit un procédé physico-chimique par décantation et un traitement biologique à base de boues activées, ainsi qu’une machine épaississeuse de boues.  

En 1993, une station de production électrique est inaugurée avec une technologie de cogénération, qui est étendue en 1999, et conçue pour réutiliser la vapeur résultant du processus énergétique pour sécher le papier.

Depuis l’été 2017, LC Paper est en mesure de fabriquer des produits de papier tissu sans émissions de CO2, principalement grâce à la mise en marche de la chaudière de biomasse, qui s’alimente de résidus organiques issus du nettoyage des forêts de proximité et qui permet de produire de l’énergie renouvelable sans émissions associées.   

Cependant, la production de cette station n’est pas suffisante pour couvrir les besoins d’énergie électrique de l’usine. Celle-ci se procure le reste de l’électricité nécessaire uniquement auprès de fournisseurs d’énergie renouvelable certifiée.

Cela dit, la construction dans un avenir immédiat d’un parc photovoltaïque d’autoconsommation sur les terrains contigus à l’usine rapprochera encore plus l’entreprise de son objectif d’autosuffisance totale. Le parc sera formé par plus de 8 500 panneaux solaires qui permettront de couvrir environ un tiers de la consommation électrique totale de l’usine et qui représenteront une économie annuelle de 1 680 tonnes de C02.

Grâce à ce pari, une longue liste de prix et de distinctions ont été décernés à LC Paper ces dernières années.   

 

Le centre de visites et d’interprétation

En 2019, le groupe d’entreprises LC Paper achète l’ancien complexe d’édifices de l’usine La Confianza dans l’objectif d’y créer, entre autres usages, un centre de visites et d’interprétation sur l’histoire de l’entreprise. Le bâtiment, construit en 1881, reste en service jusqu’en 2009, date à laquelle son activité est transférée à l’usine actuelle.  

Le centre de visites abrite une exposition de divers objets historiques et de documentation, ainsi que des parties de l’ancienne machine à papier. Des visites de groupe peuvent être organisées gratuitement, sur rendez-vous. Il suffit de contacter l’entreprise.

Localització